Historique

570009(3)

Créée en 1946 par les moniteurs du centre de jeunesse SNCF de la rue Beck : Yvon LARREChristian DUTHIL et Christian PUYAU, la section handball de l’ASPOM est composée essentiellement d’éléments jeunes, tous fils mineurs de cheminots des ateliers et du dépôt de Bordeaux. 

Ce sont les débuts du handball en France, à onze sur gazon, puis à sept sous la forme que l’on connaît aujourd’hui.

Très vite, l’effectif s’étoffa grâce au travail accompli par les moniteurs dans les centres de jeunesse et grâce à l’appui de Jean CALLEDE, chef de secteur SNCF.

 Dés 1950, il faut compter l’ASPOM dans les valeurs sûres du handball régional. L’émulation et l’engouement grandissent sous la dynamique impulsion des RIOS, BELIN, DAIGNAN, jeunes nés dans le quartier. Ces éléments de qualité seront à la base des succès remportés par l’ASPOM. A cette époque, c’est le handball à 11 qui est pratiqué et l’ASPOM est champion et détenteur de la coupe d’AQUITAINE.

Puis c’est l’avènement du handball à 7. Dans ce nouveau jeu, la section ne tarde pas à s’illustrer.

 La saison 1955/56 s’annonce bien, le club atteint 120 licenciés et il faut souligner également l’apparition des filles. Les seniors évoluent au niveau National : ils disputent la finale du championnat de France, qu’ils perdent d’une façon discutable. Cela n’est que partie remise et l’ASPOM règnera sur le handball Français :

 1957 ,1958 , CHAMPIONS DE FRANCE.

ASPOM 57(2)

1958 l’ASPOM remporte la première COUPE DE FRANCE face à l’ACBB.

L’ASPOM devient rapidement un des meilleurs clubs français, jusqu’à devenir Championne de France en 1957 et 1958 et à remporter la même année la première Coupe de
France face à l’ACBB. En 1959, l’ASPOM est éliminée en 8ième de finale de la Coupe d’Europe par les suédois de Göteborg.

Le handball continue de se développer et, avec ses moyens limités, l’ASPOM rentre petit à petit dans le rang tout en demeurant une place forte du handball aquitain.

En 1959, c’est la COUPE D’EUROPE ,l’ASPOM est éliminé en 8ème de finale, après un match époustouflant contre l’équipe Suédoise de GOTTEBORG. Cette année là est marquée également par le départ de quelques éléments majeurs et les deux années suivantes constitueront une période de transition.

 De 1960 à 1966, l’ASPOM tient le haut du pavé en nationale. Cependant, les soucis et les charges financières du championnat national deviennent trop lourds pour le club. Une fusion est décidée avec le GAZELEC de  Bordeaux, ce qui assure la sécurité de crédit de fonctionnement ; Mais cette entente est de courte durée . En 1969, l’ASPOM abandonne au GAZELEC les meilleurs éléments et repart de zéro. C’est très dur mais il en faut plus pour décourager le Président PUYAU et ceux qui soutiennent son effort : VERAIL, CHARRIER, PONS, PALLIER, MOTHES, NAUDON, ASSADET, ISSARTIER et le dernier venu BALLIAS. Tous se sont dépensés et dévoués pour leur club, ils seront récompensés par l’esprit de camaraderie qui y règne et par la remontée de l’équipe fanion.

 En 1975,l’ASPOM retrouve la Nationale et c’est reparti avec une équipe dirigeante jeune, qui possède la foi et la volonté bénévole que l’on pouvait trouver chez les anciens il y a 30 ans.

 Fin des années 1970 le retour de Robert RIOS permettra d’accéder à la D2 pendant 6 années jusqu’à la création des GIRONDINS DE BX en 1986.

Entre 1987 et 1994, c’est l’entente avec le CAB handball qui amènera le club à une accession en D1 Féminine en 1990, puis un titre de Champion de France N3 Masculine en 1989. La fin de l’entente en 1994 conduit le club à repartir sur de nouvelles bases. 

En 1987 ,création de l’entente avec le CAB qui amènera le club à une accession en D1 Féminine en 1990 puis un titre de champion de France N3 garçon en 1991.

Malheureusement la cessation de l’entente sera prononcée en 94.

Le club est donc repartit avec quelques difficultés pour se refaire une belle santé par la suite.  

Les années 2000 voient les filles évoluer jusqu’en N1 et la remontée en N3 de l’équipe masculine jusque-là en régional, et même une ascension en N2 (saison 2006/2007) en s’appuyant sur une belle génération de jeunes (ayant remporté le Challenge de France en 2001 et 2002). La formation des jeunes a toujours été un objectif majeur.

L’équipe fanion a une nouvelle fois pu accéder à la Nationale 2 Masculine la saison dernière (2015/2016), mais n’a malheureusement pas réussi à se maintenir. Elle évoluera donc en Nationale 3 Masculine pour la saison 2016/2017.

L’équipe dirigeante s’attache à améliorer la structuration technique et l’organisation générale du club. La saison 2014/2015 a vu la création d’un poste de salarié afin de répondre au mieux à ces objectifs.